Mécaniciens/mécaniciennes d'équipement lourd (7312)

Profession parmi les plus en demande actuellement dans l'ensemble du Québec Précisions

Consulter toutes les régions où la profession est en demande actuellement

Appellations d'emploi

  • apprenti mécanicien/apprentie mécanicienne de machines agricoles
  • apprenti mécanicien/apprentie mécanicienne de matériel agricole
  • apprenti mécanicien/apprentie mécanicienne de moteurs diesel
  • Consulter toutes les appellations d'emploi

Nature du travail

Les mécaniciens d'équipement lourd, réparent, dépannent, ajustent, remettent en état et entretiennent l'équipement mobile lourd nécessaire aux travaux de construction, de transport, d'exploitation forestière, minière, pétrolière et gazière, de manutention, d'aménagement paysager, de défrichement, d'agriculture et autres travaux semblables. Ils travaillent pour des entreprises propriétaires d'équipement lourd, pour des concessionnaires, dans divers points de location et de service, des sociétés de transport ferroviaire et les services de transport en commun des régions urbaines.

Champs d'intérêt

  • Fabriquer, construire, réparer et installer
  • Travailler dans les transports et l'entretien
  • Travailler manuellement

Fonctions principales

  • Les mécaniciens d'équipement lourd exercent une partie ou l'ensemble des fonctions suivantes :
  • - vérifier le fonctionnement des bouteurs, des grues, des niveleuses et d'autres équipements lourds utilisés pour la construction, l'agriculture et l'exploitation forestière et minière, et inspecter diverses machines pour déceler les défauts et les défaillances;
  • - déterminer la nature des défauts et des défaillances, en se servant d'équipement de contrôle informatisé et d'autre outillage d'essai, en vue de préciser l'ampleur des réparations à effectuer;
  • - ajuster l'équipement et réparer ou remplacer les pièces, les installations ou les éléments défectueux, à l'aide d'outils manuels ou mécaniques;
  • - mettre à l'essai l'équipement réparé pour s'assurer qu'il fonctionne bien et que les réparations soient conformes aux exigences du fabricant;
  • - nettoyer, lubrifier et effectuer d'autres travaux de l'entretien routinier de l'équipement;
  • - assurer l'entretien des accessoires et des outils de travail comme des machines utilisées pour la récolte et pour creuser des sillons, des lames, des charrues, des treuils et des flèches latérales;
  • - réparer, s'il y a lieu, des camions lourds;
  • - fixer, s'il y a lieu, des composantes et régler des nouvelles machines agricoles.
  • * Les mécaniciens d'équipement lourd peuvent se spécialiser dans des types de machinerie particulière, comme des multiculteurs et des véhicules chenillés, ou dans le réglage de moteurs, de transmissions à changement de vitesses sous charge, et dans les moteurs à injection, l'hydraulique ou l'électronique.

Caractéristiques principales de la profession

Conditions d'accès à la profession

  • * Un diplôme d'études secondaires est habituellement exigé.
  • * Un programme d'apprentissage de trois à cinq ans ou plus de quatre ans d'expérience dans le métier ainsi qu'une formation spécialisée en réparation de matériel lourd, en milieu scolaire ou industriel, sont habituellement exigés pour être admissible au certificat de qualification.
  • * Le certificat de qualification de technicien d'équipement lourd est obligatoire au Québec et en Alberta et est offert, bien que facultatif, dans les autres provinces et les territoires.
  • * Le certificat de qualification de technicien d'équipement agricole est offert, bien que facultatif, à Terre-Neuve-et-Labrador, en Nouvelle-Écosse, à l'Île-du-Prince-Édouard, au Nouveau-Brunswick, en Ontario, au Manitoba, en Saskatchewan, en Alberta et en Colombie-Britannique.
  • * Les techniciens d'équipement lourd et les techniciens de machines agricoles qualifiés peuvent obtenir la mention Sceau rouge après la réussite de l'examen interprovincial Sceau rouge.

Catégorie professionnelle

  • Métiers, transport, machinerie et domaines apparentés

Renseignements supplémentaires

  • * La mention Sceau rouge permet une mobilité interprovinciale.
  • * L'expérience permet d'accéder à des postes de supervision.