Infirmiers autorisés/infirmières autorisées et infirmiers psychiatriques autorisés/infirmières psychiatriques autorisées (CNP 3012)

Les régions pour lesquelles cette profession est en demande actuellement figurent dans la liste qui suit. Pour plus de détails sur une région en particulier, cliquer sur le lien Précisions.

Région Profession en demande Roulement élevé
Ensemble du Québec Masquer les précisions

Qualification et compétences les plus souvent requises

Le baccalauréat en sciences infirmières ou le diplôme d’études collégiales (DEC) en soins infirmiers sont demandés. L’adhésion à l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec est obligatoire pour porter le titre et exercer la profession. Il est important de vérifier auprès de cet ordre professionnel quelles sont les conditions d’admission ainsi que les modalités particulières qui s’appliquent aux personnes diplômées à l’extérieur du Québec. Des compétences en soins aux personnes en perte d’autonomie sont de plus en plus demandées. Les qualités recherchées sont les suivantes : la polyvalence, la capacité d’adaptation, la disponibilité, le sens de l’observation, le sens de l’initiative, le discernement, la résistance au stress, l’aptitude à bien réagir en situation d’urgence, des habiletés pour le travail d’équipe, le respect, l’empathie et la facilité à communiquer. Une bonne résistance physique est également nécessaire. Le bilinguisme est parfois demandé.

Origine des besoins de main-d'œuvre

Il existe une demande de personnel dans cette profession en raison, notamment, des besoins liés au remplacement des personnes qui prennent leur retraite et aux remplacements de personnel (congés de maternité, de maladie ou sans solde), qui sont conjugués aux effets de la croissance et du vieillissement de la population. La demande pour des infirmières cliniciennes et des infirmiers cliniciens est croissante. Les conditions de travail parfois difficiles (horaires de travail irréguliers, heures supplémentaires, charge de travail, etc.) expliquent un certain roulement de la main-d’œuvre dans la profession. La demande vient notamment du réseau de la santé et des services sociaux (les centres hospitaliers et les centres d’hébergement et de soins de longue durée) et des résidences pour personnes âgées. Des difficultés de recrutement et d’attraction des personnes diplômées sont principalement signalées dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), publics et privés, ainsi que les centres de santé et de services sociaux (CSSS) en raison des conditions de travail jugées moins intéressantes que dans le milieu hospitalier. Le recrutement de la main-d’œuvre se fait souvent directement auprès des établissements de formation.

Consulter les offres d’emploi sur Placement en ligne

Abitibi-Témiscamingue Précisions
Bas-Saint-Laurent Précisions
Capitale-Nationale
infirmier autorisé/infirmière autorisée Précisions
Centre-du-Québec Précisions  
Chaudière-Appalaches Précisions
Côte-Nord Précisions
Estrie Précisions
Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine Précisions
Lanaudière
infirmier diplômé/infirmière diplômée - cabinet de médecin Précisions  
Laurentides
infirmier autorisé/infirmière autorisée Précisions
Laval Précisions
Mauricie Précisions  
Montérégie Précisions
Montréal Précisions
Nord-du-Québec
infirmier autorisé/infirmière autorisée Précisions  
Outaouais Précisions  
Saguenay-Lac-Saint-Jean Précisions
RMR de Montréal Précisions
RMR de Québec
Dernière mise à jour des données : Juillet 2017