Urbanistes et planificateurs/planificatrices de l'utilisation des sols (CNP 2153)

Consulter toutes les appellations d'emploi

Note importante à lire avant de continuer

Masquer la note
Des changements ont été apportés à la méthode permettant d’estimer les perspectives d’emploi par profession. Pour mieux refléter la réalité du marché du travail et la nouvelle méthode d’estimation, les diagnostics de perspectives ont été modifiés. Ainsi, les diagnostics possibles sont désormais excellente, bonne, limitée et non publiée. Pour plus d’informations sur la signification de chacun des diagnostics, consultez le lexique.
Salaire horaire estimé
au Québec (2016-2018)
Minimum Non publié
Médian Non publié
Maximum Non publié
Perspective d'emploi
(2017-2021)
Personnes en emploi en 2016
1 500
Niveau de compétence
Professionnel (généralement diplôme universitaire)

Nature du travail

Les urbanistes et planificateurs de l'utilisation des sols élaborent des plans et recommandent des politiques pour l'utilisation des sols, des installations et des services connexes dans les zones urbaines et rurales et dans les régions éloignées. Ils travaillent à tous les niveaux gouvernementaux, pour des lotisseurs, des firmes d'ingénieurs ou des sociétés de consultants, ou ils travaillent comme consultants privés.

Fonctions principales

  • Les urbanistes et les planificateurs de l'utilisation des sols exercent une partie ou l'ensemble des fonctions suivantes :
  • - recueillir et analyser des données sur les facteurs démographiques, économiques, juridiques, politiques, culturels, sociologiques, physiques ou autres influant sur l'utilisation des sols;
  • - s'entretenir avec les autorités municipales, provinciales et fédérales, le public, les représentants de citoyens, les sociologues, les avocats, les lotisseurs, et les groupes d'intérêts afin d'élaborer et développer des plans d'utilisation des sols ou des plans communautaires;
  • - préparer et recommander des concepts de lotissement et des plans de zonage, de subdivisions, de réseaux de transport, de services d'utilité publique, d'installations communautaires, de parcs et d'autres utilisations des sols et des terres arables;
  • - Suite…
  • - préparer des plans d'aménagement pour protéger l'environnement des réserves fauniques, des parcs nationaux et provinciaux et assurer la protection de bassins hydrographiques;
  • - présenter des plans aux autorités civiles, rurales et régionales et tenir des assemblées publiques pour présenter les plans, les propositions ou les études de planification au grand public et aux groupes d'intérêts;
  • - réviser et évaluer des propositions pour l'utilisation des sols et des propositions de plans de lotissement et préparer des recommandations;
  • - évaluer les demandes de permis de développement et administrer les règlements de planification et de zonage;
  • - établir des objectifs et des politiques à long terme pour l'utilisation des sols et la protection de l'environnement;
  • - superviser et coordonner le travail des techniciens et technologues en planification urbaine.

Conditions d'accès à la profession

  • * Un baccalauréat en urbanisme, en géographie, en architecture, en génie ou dans une discipline connexe est exigé.
  • * Une maîtrise en planification urbaine et régionale, en design et en planification de l'environnement, en architecture, en génie ou dans une discipline connexe peut être exigée.
  • * L'adhésion à l'Institut canadien des urbanistes est habituellement exigée.
  • * L'appartenance à une association provinciale peut être exigée dans certaines provinces.
  • * La certification Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) est offerte par le Conseil du bâtiment durable du Canada et peut être exigée par certains employeurs.

Pour toutes les informations pour cette profession voir les rubriques à gauche sous

Information sur la profession