Instructeurs/instructrices pour personnes ayant une déficience (CNP 4215)

Consulter toutes les appellations d'emploi
Salaire horaire estimé
au Québec (2013-2015)
Minimum 21,60 $
Médian 28,00 $
Maximum 36,06 $
Perspective d'emploi
(2015-2019)
Personnes en emploi en 2014
16 000
Niveau de compétence
Technique (généralement diplôme collégial ou secondaire professionnel)

Profession parmi les plus en demande actuellement dans l'ensemble du Québec

Précisions

Nature du travail

Les instructeurs pour personnes ayant une déficience enseignent aux enfants et aux adultes à l'aide de diverses techniques pour promouvoir la communication, la réadaptation, les compétences sociales et l'indépendance. Ils travaillent dans des centres de réadaptation, des établissements d'enseignement spécialisé et dans l'ensemble du système scolaire.

Fonctions principales

  • Les instructeurs pour personnes ayant une déficience exercent une partie ou l'ensemble des fonctions suivantes :
  • - élaborer des plans d'enseignement et d'intervention individualisés d'après les besoins spéciaux des clients, afin de les aider à atteindre leurs objectifs en matière de réadaptation et d'indépendance;
  • - évaluer les limitations physiques et les capacités en orientation et en mobilité des clients, ainsi que les obstacles cognitifs, sociaux et affectifs auxquels ils font face afin d'établir des objectifs en matière d'adaptation et de réhabilitation;
  • - aider les personnes ayant une déficience physique, intellectuelle, visuelle ou auditive, ou les personnes souffrant de plusieurs troubles, à acquérir des compétences pratiques, et leur fournir une formation à l'emploi;
  • - Suite…
  • - apprendre aux personnes ayant une déficience et à leurs familles à se servir de techniques de réadaptation, d'appareils prothétiques, de fauteuils roulants et d'autres appareils conçus pour aider les clients à optimiser leur indépendance et leur potentiel;
  • - apprendre aux personnes ayant une déficience visuelle à lire et à écrire en braille et à se servir d'équipements ou d'aides spéciaux comme des personnes et des animaux-guides, des cannes longues et d'autres aides à la mobilité;
  • - apprendre aux personnes malentendantes ou sourdes la labiolecture, la dactylologie et la langue des signes selon leurs besoins individuels en matière de communication;
  • - apprendre aux personnes malentendantes ou sourdes à former et à émettre des sons à l'aide de prothèses auditives, et d'autres appareils et techniques;
  • - collaborer avec des spécialistes, tels que des conseillers en réadaptation, des orthophonistes et des ergothérapeutes, pour élaborer des programmes qui adressent les besoins spéciaux des clients.

Conditions d'accès à la profession

  • * Un programme collégial en éducation spécialisée, en réadaptation, en orientation et en mobilité, ou en déficience visuelle, auditive ou intellectuelle est exigé.
  • * Un baccalauréat en éducation spécialisée ou dans un domaine connexe tel que le travail social ou la psychologie peut être exigé.

Pour toutes les informations pour cette profession voir les rubriques à gauche sous

Information sur la profession