Personnel professionnel relié à la religion (CNP 4154)

Consulter toutes les appellations d'emploi

Note importante à lire avant de continuer

Masquer la note
Des changements ont été apportés à la méthode permettant d’estimer les perspectives d’emploi par profession. Pour mieux refléter la réalité du marché du travail et la nouvelle méthode d’estimation, les diagnostics de perspectives ont été modifiés. Ainsi, les diagnostics possibles sont désormais excellente, bonne, limitée et non publiée. Pour plus d’informations sur la signification de chacun des diagnostics, consultez le lexique.

Nature du travail

Les ministres du culte dirigent les offices du culte public et accomplissent les rites d'une religion ou d'une confession religieuse, donnent des directives spirituelles et morales, et remplissent d'autres fonctions associées à la pratique d'une religion. Ils exercent ces fonctions dans des églises, des synagogues, des temples ou d'autres lieux consacrés au culte. Ils peuvent également travailler dans d'autres établissements tels que des écoles, des centres hospitaliers et des établissements correctionnels.

Fonctions principales

  • Les ministres du culte exercent une partie ou l'ensemble des fonctions suivantes :
  • - diriger des services religieux réguliers;
  • - accomplir les rites d'une religion ou d'une confession religieuse tels que les mariages et les services funèbres;
  • - prier et promouvoir la spiritualité en livrant des sermons et des discussions;
  • - Suite…
  • - donner des directives spirituelles et morales aux fidèles;
  • - surveiller, planifier et diriger des programmes d'enseignement religieux;
  • - participer, au besoin, aux activités humanitaires ainsi qu'aux oeuvres d'assistance et de bien-être social;
  • - participer, s'il y a lieu, à la gestion et à l'administration financière d'une communauté religieuse;
  • - fournir, s'il y a lieu, des services de consultation aux administrations publiques et à d'autres organisations.

Conditions d'accès à la profession

  • * Les exigences scolaires varient selon la religion et vont d'un diplôme d'études collégiales ou autre programme d'études religieuses à une maîtrise ou un doctorat en théologie.
  • * Une période de formation sous la surveillance d'un ministre supérieur est habituellement exigée.

Pour toutes les informations pour cette profession voir les rubriques à gauche sous

Information sur la profession