Estimateurs/estimatrices et évaluateurs/évaluatrices (CNP 1314)

Consulter toutes les appellations d'emploi

Note importante à lire avant de continuer

Masquer la note
Des changements ont été apportés à la méthode permettant d’estimer les perspectives d’emploi par profession. Pour mieux refléter la réalité du marché du travail et la nouvelle méthode d’estimation, les diagnostics de perspectives ont été modifiés. Ainsi, les diagnostics possibles sont désormais excellente, bonne, limitée et non publiée. Pour plus d’informations sur la signification de chacun des diagnostics, consultez le lexique.
Salaire horaire estimé
au Québec (2016-2018)
Minimum 16,29 $
Médian 23,17 $
Maximum 40,40 $
Perspective d'emploi
(2017-2021)
Personnes en emploi en 2016
4 000
Niveau de compétence
Technique (généralement diplôme collégial ou secondaire professionnel)

Nature du travail

Les estimateurs et les évaluateurs déterminent la valeur de terrains, d'entreprises, de domaines et d'autres biens immobiliers, à des fins de vente, d'achat, d'imposition ou d'aliénation des actifs. Les évaluateurs déterminent également la valeur des biens personnels et des articles ménagers. Les estimateurs, les experts en évaluation et les évaluateurs travaillent pour des organismes gouvernementaux, des sociétés immobilières et d'autres compagnies du secteur privé ou ils peuvent être des travailleurs autonomes.

Fonctions principales

  • Les estimateurs et les évaluateurs exercent une partie ou l'ensemble des fonctions suivantes :
  • Estimateurs
  • - évaluer des terrains, des bâtiments, des structures, de la machinerie, de l'équipement et des améliorations de propriétés à des fins d'imposition, de financement et de planification régionale, ainsi qu'avant la vente ou l'achat;
  • - étudier et analyser des renseignements tels que ceux portant sur des ventes conclues antérieurement, des titres de propriété, des plans de structure et des certificats de localisation, des cartes pédologiques, des plans de lotissement, des plans de services d'aqueduc et d'égouts, des coûts de location et des servitudes;
  • - Suite…
  • - expliquer les procédés d'estimation aux contribuables.
  • Experts en évaluation d'entreprise
  • - recueillir et analyser les registres financiers d'une entreprise, tels que les états financiers, les budgets, les prévisions et les chiffres des ventes, afin d'évaluer la compétitivité de l'entreprise ou de déterminer sa valeur marchande;
  • - préparer des rapports de planification successorale, d'évaluation de biens matrimoniaux, d'assurance et de perte d'entreprise;
  • - comparaître en tant que témoin expert devant un tribunal, un organisme de réglementation des valeurs mobilières et d'autres conseils ou commissions de réglementation.
  • Évaluateurs
  • - déterminer la valeur des biens, des bâtiments, de la machinerie et de l'équipement industriel et commerciaux, des effets personnels et des articles ménagers;
  • - préparer des rapports d'évaluation pour des établissements de crédit, des compagnies d'assurances, des ministères, des tribunaux, des fondés de pouvoirs, des créanciers, des acheteurs ou des vendeurs aux enchères.
  • * Les estimateurs peuvent se spécialiser en tant qu'experts-conseils dans un domaine en particulier de l'appréciation, tel que le secteur résidentiel, commercial, industriel ou institutionnel ou de terrains agricoles.
  • * Les évaluateurs peuvent se spécialiser dans un domaine en particulier de l'évaluation, tel que l'évaluation immobilière.

Conditions d'accès à la profession

  • * Un diplôme d'études collégiales en évaluation municipale et une accréditation par l'association d'évaluation municipale de la province sont exigés des estimateurs.
  • * Un baccalauréat ou un diplôme d'études collégiales en comptabilité, en administration des affaires ou en commerce et une accréditation par l'Institut canadien des experts en évaluation d'entreprises, après avoir terminé avec succès leur programme d'appréciation des affaires et des fonds d'État, sont habituellement exigés des appréciateurs.
  • * Au Québec, l'appartenance à l'Ordre des évaluateurs agréés du Québec (OEAQ) est obligatoire pour utiliser le titre d'évaluateur agréé/évaluatrice agréée.
  • * Un diplôme d'études collégiales ou une formation professionnelle en évaluation ou plusieurs années d'expérience dans un poste connexe à l'évaluation sont habituellement exigés des évaluateurs.
  • * Plusieurs années d'expérience en tant qu'agent immobilier, agent des droits de passage ou administrateur d'immeubles sont habituellement exigées des évaluateurs immobiliers, qui peuvent aussi devoir être agréés comme évaluateurs résidentiels au Canada.
  • * Une accréditation par l'Institut canadien des évaluateurs est exigée des évaluateurs d'immeubles résidentiels, de fonds de commerce ou de propriétés industrielles.

Pour toutes les informations pour cette profession voir les rubriques à gauche sous

Information sur la profession